Elections 2012Questions posées par

les Ellezellois à tous les partis ensemble

 

Cliquez sur la question pour afficher les réponses.

13 questions trouvées (affichage 1 de 13)

Question posée par: Pascal
Le 05/09/2012 à 01:03
Au parti: Tous
Question: On nous annonce une forte augmentation de la populations les prochaines années à venir. Qui dit forte augmentation dit aussi nouvelles habitations.
Voici donc quelques questions:
1) Comment comptez vous préserver la ruralité de notre village et empècher le "bouchage des coins verts par des rangées de maisons tout au long de nos routes?
2) Comment éviter qu'Ellezelles ne devienne un village dortoir sans âme ?
3) Comment comptez vous adapter les infrastructures actuelles telles que les routes, écoulements des eaux etc... à cete quantité de nouveaux Ellezellois ?
4) Comment faire en sorte que les commerces Ellezellois soient attrayant ET accessibles ? Les places de parking dans le centre ne sont déjà pas extensibles, elles le seront encore moins dans quelques années. Exemple, le parking du Colruyt à certains moments de la semaine est quasiment inaccessible tellement il est plein.




Réponse(s):


réponse du CdH:
réponse du 2/10/2012;

L’augmentation de la population prévue (+ 600 habitants en 2026) ne doit pas être considérée comme une menace à condition de s’y préparer.

En 1900 la population de notre entité était d’environ 8 200 habitants (contre 5906 actuellement). Certes les modes de vies étaient différents, mais ils le seront aussi dans 50 ans.

Nous avons, depuis des années, anticipé cette augmentation de population.

Il faut veiller à offrir à l’ensemble de la population, les services nécessaires et à intégrer ces nouveaux habitants.

Pour ce qui est du logement, il faut favoriser sa concentration dans les centres ou à proximité d’axes de communication et non le long de routes de campagne. Lors de cette dernière mandature, nous avons respecté strictement le plan de secteur arrêté dans les années 80. Aucune autorisation de remplissage en zone agricole n’a été accordée.

Le quartier Beaubourg (entre le CACS et le complexe sportif) proposera d’ici quelques années des dizaines de terrains et de logements à prix abordables à nos habitants. Une zone de développement est réservée au centre de Wodecq, il s’agira de déterminer en concertation avec la population sa destination.

La mise à niveau du réseau d’égouttage a débuté (collecteurs, station d’épuration). Elle est programmée sur les prochaines années. Lors de l’octroi de permis de lotir, un soin particulier est accordé aux questions d’écoulement des eaux.

Pour éviter que notre village ne devienne un dortoir, il faut faire participer les nouveaux arrivants aux activités de notre village, leur faire découvrir nos commerces et services. C’est ce que nous faisons lors des réceptions annuelles des nouveaux habitants et lors de tous nos contacts avec eux. Nous allons développer un « pack de bienvenue » qui sera remis lors des inscriptions au registre de la population et qui fournira une information complète sur les possibilités de nos villages. Notre crèche et nos écoles sont aussi des lieux d’intégration « par les enfants ».

En ce qui concerne la mobilité, nous proposons une réflexion d’ensemble avec la Commission Consultative d’Aménagement du Territoire et de Mobilité et la Commission Locale de Développement Rurale. C’est d’ailleurs prévu dans notre plan communal de développement rural (PCDR). Cette réflexion ne doit pas être uniquement basée sur l’usage de la voiture. Un effort en faveur du vélo, quand c’est possible, a déjà été lancé. Il faut aussi penser co-voiturage et transports en commun. Le site internet communal peut être un lieu de rencontre entre l’offre et la demande en matière de mobilité aussi.




réponse d'Ecolo:
réponse du 26/09/2012

Ecolo-Ellezelles souhaite que notre commune reste une commune rurale. Cela signifie notamment que nous proposons des mesures pour que notre développement préserve les paysages, l'agriculture, l'artisanat, la convivialité et le réseau d'associations locales ainsi que la mixité sociale qui existe de fait dans les entités rurales.

Plus précisément, par rapport aux questions posées :

1) En soutenant une politique d'aménagement du territoire volontariste et transparente (les règles doivent être énoncées de manière générale, pas au "cas par cas" ), qui :

- empêche les dérogations pour bâtir en zone agricole en "bouchant les trous" là où il y a un enjeu paysager ou patrimonial;
- évalue systématiquement l'aspect paysager dans l'octroi des permis ;
- soutient les projets de création et de rénovation de logements de qualité dans le centre des villages

2) En soutenant les associations sportives et culturelles locales, qui créent la vie dans les villages; en leur fournissant l'infrastructure nécessaire à leur activité et en multipliant, au niveau communal, les occasions pour les gens de "sortir de chez eux" dans nos villages.

3) En misant sur du logement de qualité (qualité énergétique, qualité architecturale) à proximité du coeur des villages, on limite le coût de création et d'entretien d'équipements collectifs.

4) Nous souhaitons repenser avec les habitants l'organisation de l'espace public et de la mobilité dans les villages : rendre agréables les déplacements autrement qu'en voiture, offrir de l'espace aux commerçants, aux piétons, aux vélos. En mettant en place un système astucieux d'organisation du parking, on peut facilement en accroître la disponibilité sans en augmenter la quantité.



réponse du IC:
De nombreux Ellezellois et candidats du groupe IC déplorent une politique d’urbanisation intensive voire excessive: de paisibles hameaux sont en train de devenir des cités et des faubourgs, avec des maisons contiguës, mitoyennes, voire quasiment des maisons de rangée en pleine campagne, sans espace de dégagement visuel. En outre les infrastructures deviennent inadéquates et insuffisantes (voirie, égouttage, accotements, trottoirs, pistes cyclables, parkings, aménagements inadaptés). Tout en respectant scrupuleusement le plan de secteur et les droits acquis des propriétaires des parcelles à bâtir, nous estimons qu’une négociation approfondie devrait être engagée par les autorités communales avec le fonctionnaire régional délégué, afin que les lotisseurs et constructeurs n’abusent plus des avantages procurés par le principe “écologique” d’occupation parcimonieuse du sol (construire un maximum d’habitations sur un minimum de surface): Ellezelles n’est ni Mons ni Namur ni Gand. Une concertation rigoureusement encadrée avec les lotisseurs, les promoteurs, les architectes et les maîtres d’ouvrages devrait aboutir à une urbanisation raisonnée et respectueuse des spécificités paysagères d’Ellezelles. Un plan et un règlement communal de bâtisse et de voirie permettraient d’éviter la déprédation et le saccage de notre environnement rural que beaucoup nous envient.
BV




réponse du PS:
réponsqe du 06/10/2012:

Tout le monde sait que la population croît et va continuer de croître ..on parle de 900 personnes de plus en 15 ans!

Pour éviter le "bouchage des coins", le grignotage des terres agricoles et contrôler la manière dont les promoteurs construisent, il existe des outils que beaucoup d’autres communes ont mis en place.

1. Le plan de secteur : c’est le plan par lequel on définit qu’un terrain est ou non à bâtir. Il est très difficile à modifier. Et donc, là, où il y a une réserve de terrains à bâtir, il y aura des constructions. : parler d'avenir, ne peut donc se faire que sur la base de ce principe de réalité.

2. La CCATM ou commission d’aménagement du territoire et de la mobilité, organe consultatif, au sein duquel des avis sont donnés et des débats menés de manière confidentielle.

3. Le schéma de structure : l’objectif est de discuter avec tous ceux qui le souhaitent de l’avenir du développement de leur territoire….ainsi les habitants des villages et hameaux peuvent dire ce à quoi ils tiennent ou non. Sur cette base participative, on définit un schéma général qui va guider toute la politique future.

4. Le règlement communal d’urbanisme : l’essentiel. Un règlement qui impose des normes aux promoteurs et futurs constructeurs de maison, de la même façon pour tous, sans interprétation possible. Pour qu’il existe, il faut un schéma de structure.

Nous avons à Ellezelles un plan de secteur et une CCATM….nous n’avons toujours pas de schéma de structure et de règlement communal d’urbanisme.

Le PS appelle de ses voeux la mise en oeuvre de ces deux outils de manière à pouvoir guider de manière cohérente le développement de notre commune, en préservant nos paysages, notre patrimoine, notre environnement mais aussi en étant à même de programmer la prise en charge de l'ensemble des contraintes liées à l'augmentation de la population en terme d'infrastructures telles que routes , égouttage, ....

Pour qu'Ellezelles ne devienne pas une cité dortoir, il faut mettre l'accent sur le développement de l'emploi local. En effet, la commune se vide en journée parce que les habitants sont obligés d'aller loin pour travailler.

Le programme du PS est parsemé de mesures encourageant l'emploi de proximité dans des domaines aussi divers que les services à la population, l'emploi au sein des PME, le télétravail, le tourisme ou encore l'agriculture. Rien ne doit être laissé au hasard. Aujourd'hui, l'emploi peut faire l'objet d'une grande mobilisation au travers de toutes les politiques communales.

En matière d'infrastructures et de mobilité :

1. il faut pouvoir se baser sur le schéma de structure pour savoir, où, dans l'avenir les infrastructures vont devoir être développées.

2. Par ailleurs, le PS a envisagé la mobilité sous deux angles : d'une part, l'état des routes et l'équipement, notamment en matière de sécurité, doit pouvoir être réévalué de manière permanente afin de répondre rapidement aux problèmes rencontrés par la population. Ainsi, nous proposons la mise en place d'une table ronde de la sécurité et de la mobilité.

2. D'autre part, il faut permettre aux solidarités entre habitants de s'organiser quand il y a des difficultés. Ainsi, la commune peut organiser le covoiturage depuis son site internet ou des chaînes d'habitants relais peuvent aider les personnes isolées dans les villages et hameaux en cas de problèmes climatiques.

En matière de commerce :

1. le PS propose que cette dimension soit intégrée dans le schéma global à l'échelle de la commune. Vu que celui-ci devrait faire l'objet d'un débat public par quartier, les commerçants et les riverains du centre d'Ellezelles auront tout loisir de dire leurs attentes.

2. Si les magasins ne mettent pas en place eux-mêmes une dynamique pour désengorger leurs parkings, la commune peut quant à elle encourager les circuits courts en matière d'achats de produits de la ferme:; ce qui peut avoir pour effet, de faire baisser la pression sur le centre et donc le trafic qui l'accompagne.

En matière de parking : le PS estime qu'en matière de parkings, il faut sans doute augmenter le nombre de place réservées aux personnes à mobilité réduite d'une part, et aussi mieux renseigner par un fléchage les parkings disponibles à proximité du centre, tant il est vrai qu'ils ne sont pas forcément connus de tous.


Question posée par: MClx
Le 10/09/2012 à 11:46
Au parti: Tous
Question: Quand pourrons-nous avoir le programme de tous les partis?



Réponse(s): Les différents programmes des différents partis sont maintenant en ligne depuis le 12 septembre.

Le webmestre


réponse du CdH:
réponse du 27/09/2012:

« Le programme détaillé du cdH-LB est déjà disponible sur le site www.ellezelles.lecdh.be .

Une version papier (résumée) sera distribuée par la Poste la semaine du 1er octobre pour que chacun ait l’occasion de se forger une opinion sur base des réalisations et des projets. »




Question posée par: groschat
Le 16/09/2012 à 11:31
Au parti: Tous
Question: La distribution de l'électricité dans Ellezelles ancienne entité est encore assurée par gaselwest,intercom qui est la plus chère du pays et qui n'a plus l'efficacité d'avant depuis la création d'eandis.Envisagez-vous,dans le cadre de la diminution des intercoms en Wallonie,de changer de gestionnaire de réseau(ieh) pendant cette législature?



Réponse(s):


réponse du CdH:
réponse du 28/09/2012:

« C’est bien Eandis qui est le gestionnaire du réseau de distribution d’électrique (GRD) sur l’ancienne commune d’Ellezelles. Nous ne pouvons que nous féliciter de sa réactivité à nos demandes.

Pour ce qui est du choix du fournisseur d’électricité, les habitants de toute l’entité peuvent choisir celui qui leur parait le plus intéressant. Cela ne dépend pas du gestionnaire de réseau, ni du nombre d’intercommunales en Wallonie. A noter que le cdH a toujours plaidé pour une rationalisation et une diminution du nombre d’intercommunales. »



réponse d'Ecolo:
réponse du 26/09/2012:

Ecolo-Ellezelles défend le droit pour chaque citoyen de disposer des mêmes services au même prix. Nous soutiendrons donc toute solution allant de le sens d'une égalité de traitement entre ellezellois. Cela peut être obtenu soit en intervenant auprès de Gaselwest pour remettre le coût au niveau de ses concurrents pour la distribution d'électricité, soit en entamant les démarches pour qu'une même intercommunale reprenne l'ensemble du réseau de la commune. Nous nous engageons en outre pour garntir l'efficacité des toutes les intercommunales auxquelles est lié Ellezelles, par la réduction des mandats à leur strict nécessaire.



réponse du IC:
Réponse du groupe IC le 16/09/2012:

Le groupe IC estime qu’avant d’envisager toute modification du réseau de distribution d’électricité, il conviendrait d’apprécier l’opportunité et la faisabilité juridique et financière d’un tel changement après une analyse comparative des coûts du kWh et des rapports avantages/inconvénients et bénéfices/coûts et une évaluation précise des frais de mutation et de transfert (rachat de parts sociales, estimation différentielle des dividendes, rachat et transfert des installations, etc). Suite à cette analyse, à supposer que le résultat soit avantageux, il n’est pas certain que la commune et l’intercommunale wallonne IEH aient la volonté de convenir de la reprise de la distribution dans la section nord d’Ellezelles avec l’intercommunale flamande EANDIS: cela nécessiterait une prudente négociation.
En tout état de cause, cette question du transfert nécessiterait une étude approfondie et une évaluation de l’intérêt de l’opération, à supposer que les parties aient cette volonté commune de convenir d’un transfert, ce qui n’est pas évident. De toute façon, le groupe IC prendrait toutes ses décisions dans le but exclusif de protéger les avantages du consommateur dans le sens d’une diminution du prix du kWh au compteur.
BV



réponse du PS:
..:: En attente de réponse::..


Question posée par: Babou
Le 17/09/2012 à 10:39
Au parti: Tous
Question: Une station d'épuration vient d'être inaugurée le long de la rue de Lessines pour une partie d'Ellezelles.
Pouvons-nous espérer la création d'autres stations d'épuration dans la commune ?
Quels sont les quartiers qui pourront en bénéficier et dans quels délais ?





Réponse(s):


réponse du CdH:
Réponse du 21/09/2012

« La station d’épuration qui vient d’être inaugurée a une capacité d’épuration pour 3000 habitants, soit la moitié du village.

Une deuxième station est prévue à Wodecq pour environ 1500 habitants.

Le délai de construction ne dépend pas de nous, mais des finances de la société régionale en charge de sa construction. Elle achève d’abord le programme de construction des stations « moyennes » comme celle d’Ellezelles avant d’attaquer celui des stations « petites » comme celles de Wodecq.

Nous étudions également avec Ipalle la possibilité de « micro » stations de quartier (par exemple au Grand Monchaut).

Pour ceux qui n’auront pas la possibilité d’être raccordés à ces stations, la région a prévu des primes à l’installation de stations individuelles( http://environnement.wallonie.be/publi/de/eaux_usees/assainissement7.htm) et des dispenses de taxes d’épuration. »



réponse d'Ecolo:
Réponse du 26/09/2012

L'implantation des stations d'épuration est gérée par la région wallonne. Une station est réalisée à Ellezelles, une autre est planifiée à Wodecq. Une partie des habitations y seront raccordées ; les autres doivent prévoir un système d'épuration individuelle. Cette répartition a été décidée il y a longtemps, et peut être consultée ici : http://www.spge.be/xml/doc-IDC-1094-.html.

La commune avait organisé il y a quelques années une information publique sur le sujet. Ecolo souhaite que ce genre d'initiative soit renouvelée, afin que les citoyens, et particulièrement les nouveaux habitants, soient tenus au courant de l'évolution de ce dossier. Un bulletin communal qui remplit son rôle devrait lui aussi faire état de ce type d'information.

Enfin, Ecolo-Ellezelles soutiendra activement tout projet d'initiative citoyenne ou communale visant à mutualiser la gestion de l'assainissement des eaux dans les zones non couvertes par une station d'épuration .





réponse du IC:
Réponse du 18/09/2012:

La commune et les intercommunales spécialisées en matière d’égouttage et de distribution d’eau ont décidé d’établir cette station d’épuration (pour seulement 3.000 habitants, soit une partie de la population d’Ellezelles); certes c’est déjà bien, mais la station est située à un endroit d’un grand intérêt paysager, et çà c’est moins bien!... Nous aurions préféré qu’elles installent une station de plus grande capacité plus en aval (plus vers la chaussée Brunehaut et le Vert Marais) afin de desservir une zone plus grande (incluant le Paradis, etc).
L’application obligatoire de la directive européenne 2000/60 sur la qualité de l’eau aura aussi des effets secondaires non désirés non négligeables sur le voisinage (impact visuel, sonore, olfactif) et aussi des coûts d’exploitation et des effets financiers sur le prix de vente du mètre cube d’eau, à la hausse... Ecologie ne rime pas avec économie.
BV



réponse du PS:
Réponse du 07/10/2012:

Sous cette législature, nous nous réjouissons de voir la première station d'épuration, qui concerne 3000 habitants, enfin achevée. Cette politique d'équipements est largement tributaire de la politique régionale et donc pour notre part, il faut bien sûr poursuivre.

Poursuivre, c'est d'abord équiper Wodecq du même outil en vue d'assurer les besoins de 1500 habitants de plus.

Mais poursuivre, c'est aussi équiper chaque village et hameau de micro stations et veiller à ce que des solutions puissent être trouvées pour les habitants des maisons qui ne peuvent être raccordées, n'aient pas à assurer eux-mêmes le coût des travaux, sauf dans l'hypotthèse de maisons construites récemment.

Enfin, cette question doit faire l'objet d'une information à la population et être appréhendée, au sein d'un chapitre consacré à la gestion de l'eau , dans le cadre du Schéma de structure et du réglement communal d'urbanisme que nous appelons de nos voeux



Question posée par: roschat
Le 18/09/2012 à 10:41
Au parti: Tous
Question: La loi "nollet" prévoit que les communes doivent compter 10% de logements sociaux. Ellezelles ne me semble pas arriver à ce %, mais si on décide de respecter cette norme,le risque est très grand de voir arriver dans notre village si paisible une population voisine qui ne cadre pas tout à fait avec ce que souhaitent les ellezellois. Quels sont vos volontés en la matière?



Réponse(s):


réponse du CdH:
réponse du 21/09/2012

« Comme dans d’autres domaines, le ministre Nollet semble avoir une vision assez « urbaine » qui ne correspond pas forcement aux réalités et aux besoins des communes rurales.
Ellezelles compte déjà une cité sociale et nous n’avons pas l’intention d’en créer de nouvelles. Il n’y avait d’ailleurs aucune demande introduite par un habitant de l’entité auprès de « l’Habitat du Pays vert » pour la dernière maison libre !
Par contre, nous sommes favorables à la construction de petits groupes de logements (comme près de la cure de Wodecq) où des habitants de notre village trouvent à se loger.
Le Béguinage répond également à cette logique en proposant des logements de tous types et adaptés à des personnes ayant des difficultés de déplacement.
Le futur quartier Beaubourg (entre le CACS et le Complexe Sportif) proposera également des dizaines d’habitations et de terrain abordables pour nos habitants. Il favorisera l’implantation ou le retour au village de nos jeunes.
Mais il faut y aller progressivement. Il ne faut pas mettre brutalement sur le marché des dizaines d’habitations et créer ainsi un effet d’appel vers l’extérieur. »



réponse d'Ecolo:
réponse du 26/09/2012

Notre commune, qui compte actuellement moins de 3% de logements publics, est aussi une des communes les plus chères de la région. Laisser la "libre concurrence" fixer à la hausse le prix des maisons dans nos village, c'est en effet prendre le risque de voir la sociologie de notre commune fortement modifiée à l'avenir, et de perdre une de nos richesses actuelles : la diversité.

Nous souhaitons aider les jeunes à trouver un toit à Ellezelles, Wodecq ou Lahamaide, plutôt que dans des communes voisines moins chères, contribuer à ce que des personnes âgées trouvent une habitation adaptée à leur besoin, permettre aux familles monoparentales de rester dans notre entité : le logement public, c'est ça aussi. Nous défendons en outre un logement public de qualité, économe en énergie et harmonieusement intégré dans nos villages.

Enfin, la mesure décidée par le gouvernement wallon qui incite les communes à atteindre 10% de logement public a justement pour objectif de créer une diversité enrichissante de population sur l'ensemble du territoire wallon.





réponse du IC:
Réponse du 18/09/2012:
IC soutient d’abord la liberté personnelle et les initiatives privées en matière de logement. Ensuite, nous regrettons les décrets qui canalisent l’emploi de ces libertés et droits fondamentaux et qui restreignent le principe de l’autonomie communale. Les nombreux contre-exemples de gestion désastreuse de sociétés de logements sociaux sont édifiants par ailleurs en Wallonie. Dès lors nous, municipalistes, nous préférons nous donner les moyens et encourager et faciliter le libre accès de tous à la petite propriété individuelle ou au logement locatif. L’aménagement du quartier Beaubourg dans le centre d’Ellezelles, derrière le CACS, répond à ce souhait d’acquisition ou de location de maisons modestes ou moyennes ayant un style et un cachet personnels, selon les désirs et les moyens de chacun, néanmoins dans le respect de prescriptions urbanistiques adaptées à l’environnement paysager spécifique du pays des collines.
BV



réponse du PS:
Réponse du 07/10/2012:

En tant que socialistes, nous pensons qu'il est possible de faire davantage d'effort tout en préservant notre mixité sociale et en permettant aux ellezellois d'en être les premiers bénéficiaires. Il s'agit de mettre en place une politique du logement qui tient compte des besoins d'Ellezelles.

Actuellement, le logement social d'Ellezelles semble inadapté aux besoins des ellezellois.

Existe-t-il un public qui a besoin de logements à prix modérés à Ellezelles? La réponse est oui.

A Ellezelles, 600 personnes ont plus de 75 ans aujourd'hui. Leur proportion va augmenter dans les prochaines années. Parmi ces personnes, la plupart vit encore à la maison. C'est tant mieux. Mais, en vieillissant, beaucoup connaissent la solitude et les problèmes de santé. Les pensions ne sont pas très élevées et ne permettent pas toujours de vivre dans de bonnes conditions. Et, ....tout le monde n'a pas envie d'aller en maison de repos!

Au PS, nous pensons que ce public qui est fragilisé par l'âge doit être une cible prioritaire d'une politique de logement public. Il faut offrir des logements adaptés aux difficultés motrices liées à l'âge, sécurisant et insérés dans le tissu social. Aujourd'hui, la construction du Béguinage s'achève mais il faut déjà penser à en construire d'autres...quelques maisons ne suffiront pas.

Une autre catégorie d'ellezellois préoccupe le PS. Il s'agit des ménages où il n'y a qu'un seul parent, pour lequel la vie est tiraillée entre les enfants et le travail. D'une manière générale, on sait qu'il s'agit d'une catégorie de personnes, des femmes surtout, qui rencontrent des difficultés sociales importantes. Veiller sur ce public, c'est aussi veiller sur des enfants.

Ayant identifié ces deux cibles prioritaires, parce qu'elles sont une réalité ellezelloise, le PS veut privilégier la construction ou l'aménagement de petites structures, au centre des villages et hameaux, et promouvoir des formules intergénérationnelles.




Question posée par: Amicale Ecole Wodecq
Le 21/09/2012 à 11:44
Au parti: Tous
Question: L'amicale des parents de l'école de Wodecq veille au bien-être des enfants de l'école et participe à son amélioration, sans intervenir dans les prérogatives des dirigeants de l'école.
Nous voudrions connaître, pour chacune des listes se présentant, leur intérêt et leur programme concernant cette école.
En particulier, si vous êtes élus, que ferez vous pour :
- réamenager la cour pour plus de sécurité et de confort des enfants,
- aménager l'accès et sécuriser la circulation des parents et des enfants lors des entrées et sorties de classe,
- faciliter le trajet des enfants depuis leur domicile en toute sécurité, au moindre coût économique et écologique,
- dispenser un enseignement, certes non obligatoire, mais oh combien utile, du nérlandais dès les plus petites classes,
- réguler l'utilisation de la salle commune (et communale) par les sociétés et autres privés pour que les enfants ne soient pas perturbés par ces activités hors scolaires (par exemple, ne pas prêter la salle les mercredis après midi pendant les heures de garderie, imposer un nettoyage strict et contrôlé des locaux avant le retour des enfants, ...)
- rénover et assainir les murs intérieurs pour que les enfants ne respirent plus les poussières de béton et bénéficient d'un décor agréable,
- maintenir en sécurité les accès extérieurs (grilles et portes latérales d'accès à l'arrière de l'école),
- aménager l'arrière de l'école pour que les enfants puissent profiter d'espaces ludiques.
Nous espérons que tous vous aurez à coeur de traiter le sort des écoles de l'entité de manière équitable pour que tous nos enfants puissent bénéficier de l'éducation scolaire qu'ils méritent!



Réponse(s):


réponse du CdH:
réponse du 24/09/2012

« Il est difficile de répondre en détail à toute cette série de sous-questions, mais retenons qu’une réunion sur ces thèmes a eu lieu entre le Bourgmestre et des représentants de l’amicale. Suite à cette réunion, un grand nombre de réponses ont été données.

Par ailleurs, nous pouvons vous annoncer que le permis de bâtir pour la construction de la nouvelle classe nous est parvenu ce vendredi 21 septembre. Les travaux vont pouvoir commencer sous peu. Les aménagements arrières pourront avoir lieu ensuite, de même que la rénovation des grilles d’accès.

Pour ce qui est de la cours, vu le réseau de tuyaux en sous-sol et le passage d'engins trop lourds dans la cour, la solution ne se trouvera pas très facilement. Il faudra donc une réflexion globale et une analyse détaillée du terrain, ce que nous comptons bien réaliser.

Au niveau de la sécurité, certaines mesures ont déjà été prises :
- Placement de « coupe élan » pour que les enfants ne se précipitent pas sur la rue ;
- Placement de panneau « zone 30 » actifs ;

Nous comptons également sur les parents pour respecter la signalisation et ne pas se garer sur le passage pour piétons (par exemple) ; le placement de barrières supplémentaires devrait les y inciter.

En ce qui concerne l’accès à l’école à vélo, une réunion a eu lieu le 7 septembre avec les responsables de « Pro Vélo » au cours de laquelle les aménagements à réaliser ont été définis. Ils seront progressivement mis en œuvre. Nous étudions également la possibilité de créer une piste cyclable de « La Pierre » jusqu’à l’école (en utilisant l’espace trottoir par exemple).

Pour ce qui est du néerlandais, il n’appartient pas à la commune de définir le contenu pédagogique des cours (heureusement !). Mais nous soutiendrons les efforts en ce sens (par exemple au travers d’échange avec des écoles de communes flamandes proches).

Quant aux murs, ceux de la classe maternelle déjà aménagée par les services communaux semblent convenir. Un traitement semblable sera appliqué aux autres murs.

Pour ce qui est de l’utilisation de la grande salle pour des activités non scolaires, nous proposons dans notre programme l’extension de la maison de village (anciennes maisons communale) au niveau de la cure pour y accueillir certaines activités qui ont lieu actuellement à l’école. »



réponse d'Ecolo:
Réponse du 03/10/2012:

Pour Ecolo Ellezelles l’enseignement, la santé et la mobilité douce sont au centre de la réflexion.

Concrètement, par rapport aux questions posées :

- nous soutiendrons toutes les mesures destinés à garantir la salubrité de l'école communale : cour, murs, grilles et portes ; nous pensons en outre qu’il convient de réaménager le tour complet de l’école communale et permettre ainsi l’éclosion d’une activité pédagogique autour de la nature et du jardin directement adjacent à l’école (potager commun entre classes, biodiversité…)

- nous proposons, globalement dans l'entité, de créer les conditions qui permettent de se déplacer à pied ou à vélo de manière pratique et sûre, que ce soit en aménageant des voiries existantes ou en recréant un réseau de sentiers complet, cohérent, sécurisé et entretenu. Ceci peut en outre bénéficier aux écoles des autres réseaux.

- nous espérons qu'une offre judicieuse et suffisante de salle commune voie le jour à Wodecq et mette fin à l'occupation quasi permanente le week-end de la salle de l'école; nous souhaitons en outre gérer activement le partage de l’infrastructure communale, ce qui implique également de la transformer de manière à ce que chacun y retrouve les fonctionnalités qui l’intéresse et que le passage d’un usager à l’autre soit le plus efficace possible : école, salle de fête, de rencontre, de sport…

Nous envisageons d’activer des synergies diverses inter-réseau d’enseignement, car cela représente le meilleur investissement que nous pouvons faire pour notre futur, en profitant d’économies d’échelle (exemple type : l’activation d’un cours de néérlandais)

En résumé, Ecolo Ellezelles prône l’ouverture, le dialogue et la confiance pour résoudre les interrogations que vous soulevez.





réponse du IC:
réponse du 22/09/2012

Le groupe IC remercie l’Amicale des parents de l’Ecole de Wodecq pour ses questions et propositions constructives. Cette problématique tient fort à coeur les candidats IC depuis très longtemps: c’est d’ailleurs sous la pression de certains conseillers communaux sortants IC que des travaux d’extension de l’école ont été programmés. Nous prenons acte des souhaits d’amélioration de la cour de récréation (revêtement, aménagements ludiques,...). La voirie et les abords immédiats devront aussi être aménagés pour améliorer la sécurité et l’accessibilité: dispositifs ralentisseurs (bacs à fleurs), emplacements de parkings, dépose-minute, etc. Une présence policière préventive et au besoin répressive sera sollicitée afin d’éduquer voire réprimander les automobilistes ayant un comportement dangereux ou gênant. Une attention particulière sera accordée à l’entretien des trottoirs voire à leur aménagement en piste cyclable.
Le groupe IC renforcera la garderie et organisera des écoles de devoirs; des cours de langues pourront dès lors y être dispensés.
Enfin, nous mettrons à la disposition des Wodecquois et de leurs associations un espace de rencontre spécifique. Ce projet fera l’objet d’une étude et d’une concertation avec les associations lorsque nous serons en majorité.
Nous assurons l’Amicale des parents de notre parfaite considération et de notre soutien total.
BV




réponse du PS:
réponse du 24/09/2012

Après la construction de la nouvelle classe, nous envisageons une rénovation complète de la cour avec un revêtement adapté pour la sécurité des enfants. Des rénovations provisoires ace le revêtement actuel serait trop coûteux et inefficace.Pour l'aspect sécurité routière, le Ps propose la mise en place d'une table ronde de la mobilité et de la sécurité : les habitants,Bourgmestre, Police, MET pour trouver et mettre en oeuvre des solutions rapides et efficaces. Pour notre école , nous prévoyons donc une concertation avec les enseignants, la police , les autorités communales, les parents pour améliorer la situation. IL faut impérativement prévoir la formation d' agents de sécurité supplémentaires , la présence régulière de la police à l'arrivée et au départ des enfants à l'école.En ce qui concerne la rénovation des murs , il est bien-sûr nécessaire, et ce à tout point de vue (décor agréable, hygiène,, ..) d'assainir les murs en béton partout dans l'école comme cela a été fait dans la petite salle des petits. Nous sommes bien conscients que l'occupation de la salle par les sociétés locales en semaine crée des problèmes d'organisation de la garderie.Nous avons la volonté de trouver d'autres structures d'accueil adéquats et répondant aux demandes et aux besoins du tissu associatif local. Nous envisageons aussi de prévoir un aménagement plus confortable pour l'accueil de la garderie. Nous avons déjà renforcé celle-ci en engageant du personnel supplémentaire pour veiller à la sécurité , au confort des enfants. Nous mettrons en place une école des devoirs en parallèle aux garderies des écoles. En résumé, nous avons la volonté de continuer à soutenir notre école communale et d'apporter un maximum de solutions pour assurer le confort et la sécurité à tous nos enfants.


Question posée par: Pascal
Le 27/09/2012 à 00:25
Au parti: Tous
Question: La communication est un outil important et très utile dans la gestion d'une commune.

Mais personnellement (et je suis sur que beaucoup d'Ellezellois pensent comme moi) je trouve que la communication de l'administration communal envers les habitants d'Ellezelles est lacunaire à certains niveaux. Certes, lors de la dernière législature nous avons eu droit un bulletin communal régulier ! Très bonne chose que voilà, mais le bulletin n'est pas tout.

Un exemple pour lequel je me bats depuis 2003 ... obtenir les rapports des conseils communaux ! Il est quasi impossible de pouvoir les lire. C'est par hasard que je suis tombé dessus sur le site officiel il y a seulement quelques mois. Je viens d'essayer à l'instant de le retrouver sur le site ... je ne les retrouve que très difficilement, tellement ils sont mal renseignés dans le menu du site. J'avais en son temps proposé de créer des newsletters afin que les personnes intéressées puissent les recevoir automatiquement ... proposition restée sans réponse. Il serait pourtant très simple d'installer sur le site officiel une ou plusieurs newsletters avec des thèmes différents auxquelles chacun peut s'inscrire (exemples : annonces des conseils communaux, PV approuvés des conseils communaux, annonces diverses etc. ... )

La communication par internet n'est pas non plus le seul outil, il faut penser aux personnes qui ne disposent pas d'internet. Lors des réunions de la Commission Locale Du Développement Rural j'avais proposé de mettre à différents endroits des différents villages un panneau d'affichage où seraient affichés des informations émanant de la commune et pourquoi pas prévoir une possibilité d'afficher pour diverses organisations locales, l'un attirerait l'autre à lire les annonces de l'autre. Dans les villages où j'ai habité avant de venir m'installer à Ellezelles, c'était quelque chose de tout à fait courant .... oui je sais, c'était au XXe siècle ... :-)

Bref, pour la prochaine législature j'espère qu'il y aura plus de communication(s)

Que proposez-vous pour améliorer la communication administration <--> Ellezellois ?

Pascal



Réponse(s):


réponse du CdH:
..:: En attente de réponse::..



réponse d'Ecolo:
Réponse du 3/10/2012:

Information, communication, participation, transparence... Voilà des thèmes qu'Ecolo-Ellezelles a bien l'intention de mettre au premier plan pour la prochaine législature : en effet, si les électeurs ellezellois choisissent de nous amener à la table du conseil communal, nous aurons davantage accès à l'information, que nous pourrons ensuite répercuter aux citoyens.

Nous soutenons entièrement votre proposition de valves ou d'affichages publics dans chaque village, accessibles à toute heure et par tout citoyen, à commencer par ceux qui n'ont pas accès au site internet. Ce dernier, nous l'imaginons dynamique et complet en ce compris sa partie archive et recherche d’information « full text » et pourvu des outils actuels d’information : messagerie instantanée, RSS, newsletter, ...

En matière d'information, nous souhaitons un bulletin communal factuel, complet et présentant du contenu objectif : état du budget, état d'avancement de l'ensemble des projets, résumé des conseils communaux ... ; nous y souhaitons une mise en valeur plus importante des associations et des acteurs locaux; nous souhaitons enfin y laisser une place pour une tribune politique ouverte à tous les partis : le bulletin étant financé par la collectivité, toutes les opinions doivent trouver leur place et pas seulement des témoignages d'autosatisfaction du collège communal.

En matière de communication, nous nous engageons à dialoguer avec tout citoyen qui en ressent le besoin et à lui fournir toutes les informations publiques dont nous aurons connaissance. Nous proposerons également de rencontrer une fois par an, dans chaque village, les citoyens pour un échange sur la politique communale.

En matière de participation, nous souhaitons renforcer l'autonomie et la représentativité des commissions existantes et leur confier plus de pouvoir de décision.



réponse du IC:
réponse du 27/09/2012

Le Groupe IC est tout-à-fait favorable à une communication politique et administrative plus transparente grâce aux nouvelles technologies de l’information et nous vous donnons rendez-vous sur www.ic-ellezelles.be
BV



réponse du PS:
réponse du 07/10/2012:

Question communication

C'est un métier!

Il y a différentes formes de communication et le PS dans ce domaine fait plusieurs propositions, que nous reprenons ci dessous.

Le PS demande le rétablissement de l'ouverture de l'accueil communal un soir par semaine, pour en faciliter l'accès aux personnes qui travaillent;

Le PS souhaite que l'organisation de l'accueil des nouveaux habitants aille bien plus loin que ce qui est fait aujourd'hui, par la création d'un réseau d'habitants volontaires qui expliqueraient les usages de la commune, via notamment des visites guidées des villages et hauts lieux.

Le PS veut le développement du site internet de la commune pour favoriser

- l'accès à une information équitable en publiant l'ensemble des PV des conseils communaux et surtout des différentes commissions auxquelles les habitants sont invités à participer;

- l'accès aux services de la commune par la création d'un Espace Citoyen sur le site, décliné en plusieurs rubriques : covoiturage, horaires et conditions d'occupation des salles , et en partenariat avec des acteurs locaux, service d'achat des produits locaux.

Le PS veut la mise en place d'un plan d'action pour favoriser l'accès à l'informatique aux usagers de tous âges et de toutes les conditions.


Question posée par: sapristi
Le 28/09/2012 à 18:01
Au parti: Tous
Question: Comme marcheur, je fréquente assez régulièrement le ravel.Il est question de l'élargir et d'en faire, à grands frais, un axe élargi.Qu'en est-il de ce projet? Le chemin actuel avec quelques aménagements peu coûteux (fauchage des bords, adjonction de poubelles) ne suffit-il pas? La population sera-t-elle informée de l'évolution du projet et sera-t-elle consultée?



Réponse(s):


réponse du CdH:
réponse du 01/10/2012:

Le Ravel actuel suffit effectivement, moyennant quelques adaptations, aux marcheurs parfaitement valides. Certains d’entre nous qui le pratiquent tous les week-end peuvent en témoigner.

Le projet est de permettre à d’autres types d’usagers de l’emprunter en bonne harmonie avec les utilisateurs actuels.

Les personnes à mobilité réduite, les tous jeunes cyclistes, les poussettes, les cavaliers, les joggeurs, les cyclistes non vététistes, les attelages doivent pouvoir cohabiter sur un parcours adapté.

Il ne s’agit pas d’attirer des pelotons de cyclotouristes que ce type de parcours presque plat n’intéresse d’ailleurs pas, mais bien des touristes à vélo, des familles, des personnes handicapées,…

Les liaisons vers les points d’attrait touristique et de détente (brasseries, gîtes, manèges, …) doivent être clairement balisées. Des études montrent que les « vélotouristes » dépensent en moyenne 18 € par jour, hors hôtellerie.

Le population a été largement consultée au travers des diverses commissions qui existent (CLDR, CCATM) et au travers des associations de cavaliers, de marcheurs,… .

Le projet actuel tient largement compte des remarques et suggestions formulées par tous les participants.

L’aménagement se fera sur la largeur actuelle. Deux bandes seront créées : l’une avec un revêtement « mou » (pour les cavaliers, attelages, joggeurs et marcheurs qui le souhaitent), l’autre avec un revêtement « dur » (pour les utilisateurs pour lesquels le revêtement doit être roulant). Le pont du Beaufaux sera rouvert pour assurer la liaison avec la Flandre.

Le bulletin communal a fait déjà écho à ce projet. Il le fera encore



réponse d'Ecolo:
Réponse du 03/10/2012:

Plusieurs enjeux se côtoient autour de ce projet d'aménagement de la "ligne 87" :

- accessibilité du parcours à différentes catégories d'usagers (marcheurs, familles, cyclistes, cavaliers, ...). Ecolo-Ellezelles soutient la volonté de rendre ce parcours accessibles à différentes catégories d'usagers. Ce maillon constitue un point fort de la mobilité alternative que nous voulons développer.

- coordination, complémentarité et cohérence avec ce qui existe ou est prévu les communes voisines (Ronse et Flobecq); Il semble notamment que la commune de Flobecq ne soutient pas le projet actuel. Nous demandons que le projet proposé soit cohérent sur tout son parcours, quelle que soit la commune traversée.

- qualité et forme de la communication avec les riverains et citoyens. Certains n'ont manifestement pas eu accès aux informations malgré les différents canaux mis en place. Ceci démontre la nécessité d'améliorer les politiques d'information/communication/participation. Nous avons des propositions dans la réponse donnée ci-dessus ainsi que dans notre programme.

- sobriété et fonctionnalité des aménagements publics, surtout en période de crise. Le projet actuel nous paraît à ce titre disproportionné, et mériterait une relecture.








réponse du IC:
..:: En attente de réponse::..



réponse du PS:
..:: En attente de réponse::..


Question posée par: Patrick
Le 30/09/2012 à 11:07
Au parti: Tous
Question: Quelle attitude préconisez-vous vis à vis de l'implantation de nouvelles porcheries dans la commune ?



Réponse(s):


réponse du CdH:
..:: En attente de réponse::..



réponse d'Ecolo:
Réponse du 03/10/2012:

En Belgique, nous produisons deux fois plus de viande de porc que nous en mangeons. Les porcheries de type "industriel" ou "intégré" apportent des nuisances ici, des bénéfices ailleurs (grosses sociétés agro-industrielles) et leur produits sont souvent exportés encore plus loin ; pas d'emploi local, augmentation des pollutions aux nitrates et du charroi, utilisation d'antibiotiques, image défavorable de l'agriculture locale.

Pour Ecolo-Ellezelles, ce type de projet est en contradiction flagrante avec le principe de développement durable qui doit orienter les choix économiques dans un parc naturel. Nous favorisons les projets qui s'inscrivent dans un circuit économique court et de qualité

Concrètement, nous proposons :

- un engagement à ne pas autoriser de nouvelles porcheries industrielles dans l'entité d'Ellezelles, comme l'ont déjà fait d'autres communes wallonnes, et pas nécessairement gérées par Ecolo !

- d'informer tout agriculteur de l'entité, qui souhaiterait se diversifier dans la production de porc, des méthodes et filières qui existent pour produire du porc de qualité dans des conditions économiques, environnementales et sociales acceptables. L'entreprise Coprosain, par exemple, ne trouve pas suffisamment de porcs qui réponde à son cahier des charges : un comble !

- de soutenir les agriculteurs locaux, de les aider à retrouver des conditions de travail acceptables dans un contexte qui les met particulièrement sous pression ; de maintenir notre savoir-faire agricole en soutenant les filières courtes et le renouveau d'une agriculture durable et familiale.





réponse du IC:
..:: En attente de réponse::..



réponse du PS:
..:: En attente de réponse::..


Question posée par: groschat
Le 07/10/2012 à 20:37
Au parti: Tous
Question: N'envisagez-vous pas de vendre des sacs poubelles plus petits pour les personnes seules, à demi-prix, demi - contenance ?
Il y aurait peut-être moins de dépôts clandestins et les poubelles publiques seraient moins vite remplies.



Réponse(s):


réponse du CdH:
..:: En attente de réponse::..



réponse d'Ecolo:
réponse du 11/10/2012:

Ecolo est favorable à changer le système actuel des poubelles. La taxe forfaitaire est injuste, car elle pénalise les personnes seules, les personnes économes, celles qui trient leurs déchets et recyclent ou celles qui gagnent peu d'argent.

Plusieurs solutions existent : distribution de sacs à prix réduit en fonction de la taille du ménage, conteneurs à puce, ... Nous sommes ouverts à la discussion sur la méthode à utiliser.

En ce qui concerne les dépôts clandestins, Ecolo est favorable à un suivi strict des infractions environnementales dans notre commune.





réponse du IC:
..:: En attente de réponse::..



réponse du PS:
réponse du 08/10/2012:

Il est un fait, la politique des poubelles pourrait être adaptée davantage aux besoins.

En période estivale notamment, le ramassage hebdomadaire devrait être envisagé pour des raisons d'hygiène public, tout simplement.

Nous sommes également sensibles à la question des dépôts sauvages. Rien ne prouve néanmoins que ce soit lié à la taille des sacs poubelles.
Notre section a interrogé des spécialistes de cette question. Il semble que la seule méthode qui fonctionne, ce sont les sanctions, malheureusement. C'est pourquoi nous les avons inscrites dans notre programme.



Question posée par: AYAM
Le 08/10/2012 à 10:49
Au parti: Tous
Question: Quelles mesures comptez-vous prendre pour réduire la vitesse des "assassins potentiels" de la route !!! J'habite en pleine campagne Ellezelloise et jamais je n'oserais laisser mes enfants rouler en vélo sur nos routes. N'est-il pas envisageable de multiplier les contrôles de vistesse ? de placer des chicanes ? des casses-vitesse ? Merci pour vos réponses.



Réponse(s):


réponse du CdH:
réponse du 09/10/2012:

La sécurité routière est et reste une priorité pour le cdH.

Au cours de cette mandature, le Collège Communal, avec l’aide des experts de la Région Wallonne, a déterminé un certain nombre de zones à vitesse limitée. Un radar préventif a été acquis et largement utilisé. Il vient d’être volé par des personnes que cela devait gêner !!!

Les jeunes de nos écoles ont reçu une formation pour mieux utiliser leurs vélos.

Ces mesures ont fait diminuer de 38 % le nombre d’accidents constatés sur le territoire de notre commune. C’est bien, mais tout accident est de trop.

Ces derniers jours, des panneaux de limitation de vitesse actifs ont été installés.

Nous avons l’intention d’activer dès l’année prochaine la fiche du Programme Communal de Développement Rural qui permet l’élaboration d’un plan communal de mobilité. Cela en concertation avec la population.

Ce plan passera en revue l’ensemble du réseau routier de l’entité. Il déterminera les aménagements à réaliser et l’ordre des priorités.

Il est en effet important d’avoir une vision cohérente pour que l’automobiliste ne soit pas confronté à une succession d’instructions contradictoires.

Enfin, nous avons depuis longtemps demandé à la police zonale (celle dont c’est le travail) de faire respecter les limitations déjà d’application. Nous continuerons à insister




réponse d'Ecolo:
réponse 10/10/2012:

Notre commune laisse trop peu de place aux piétons et aux cyclistes. Nous voulons sécuriser leurs déplacements : les voitures roulent bien trop vite, et sur les grands axes, et dans les hameaux. Il faut agir avant qu'il y ait un accident grave.

Rapidement, nous souhaitons sécuriser des endroits critiques par une signalisation ou des aménagements temporaires adéquats ; il faut bien entendu contrôler le respect des règles, sanctionner les comportements dangereux mais aussi sensibiliser les usagers.

D'autre part, nous souhaitons mettre en place un réseau de sentiers complet, cohérent, sécurisé et entretenu qui permette notamment à nos enfants de se déplacer en sécurité;

Enfin, nous souhaitons vraiment repenser complètement la mobilité de notre commune ; que l'espace public soit un espace de vie, et pas un espace de vitesse. Quelle que soit la forme que prend cette réflexion, il faut y associer les habitants et les riverains qui connaissent les problèmes locaux et différencier les solutions : la vitesse au Crimont ou dans la rue Gaston Muylle ne se gère pas avec les mêmes outils.





réponse du IC:
..:: En attente de réponse::..




réponse du PS:
réponse du 08/10/2012:

Au PS, nous constatons également un vrai problème de sécurité routière.

Ce problème est chaque fois particulier à un tronçon, un carrefour, un quartier...bref, on ne peut pas donner la même solution partout et il faut des réponses sur mesure.
Par ailleurs, nous pensons que les premiers spécialistes de la question, sont les personnes qui habitent autour de ces 'points noirs", aussi faut-il trouver un moyen de les consulter.
Enfin, on ne peut se retrancher derrière le ping pong des responsabilités : le "c'est pas moi, c'est l'autre le responsable". Cela n'est pas audible pour les habitants.

Bref, il fallait trouver un système qui tienne compte des attentes des habitants, qui réponde de manière pointue aux problèmes et qui oblige chaque responsable à honorer sa part du contrat.

Aussi, nous proposons une table ronde permanente de la sécurité et de la mobilité, qui se tiendrait de manière régulière, à laquelle les habitants pourraient participer librement, hameau par hameau, et pourraient interpeller l'ensemble des responsables : la commune, la police, le MET et la Province.
Ainsi, les responsabilités seraient clairement identifiées et des solutions concrètes pourraient être adoptées et mises en oeuvre. A chaque réunion, un temps serait consacré à faire le rapport de ce qui a été fait ou pas.

Cela fonctionne déjà dans d'autres communes et même si au début, il risque d'y avoir embouteillage, au bout d'un certain temps, les choses devraient pouvoir être améliorées globalement à l'échelle de toute la commune.



Question posée par: coraxam
Le 09/10/2012 à 18:48
Au parti: Tous
Question: Je voudrais connaître le plan pour mettre à disposition l'arrivage de gaz sur les axes les plus habités de Ellezelles. Je comprends qu'on peut difficilement mettre tout par tout le gaz mais quelles sonto vos intentions dans ce cadre la ?



Réponse(s):


réponse du CdH:
réponse du 11/10/2012:

C’est la société Ores qui, sur base de la densité d’habitations et donc de sa rentabilité, fait à la commune des propositions d’extension de réseau de distribution de gaz.

Si « Coraxam » veut bien se faire connaître, nous pourrons interroger Ores sur ses intentions concernant sa rue. Nous pourrions également relayer les demandes de plusieurs usagers habitant la même rue.



réponse d'Ecolo:
Le gaz est effectivement une réponse transitoire intéressante aux défis énergétiques du moment. Les noyaux d’habitat chers à Ecolo permettraient de justifier des investissements (lourds) dans l’extension du réseau de gaz naturel que nous devons gérer de manière plus dynamique au sein des intercommunales qui nous desservent. La durée de vie d’un nouveau réseau est de plus compatible avec les échelles de temps à considérer (quelques dizaines d’années). Il est cependant illusoire de penser que ce service pourra atteindre la couverture à 100% de notre commune.

Ecolo Ellezelles promeut de plus l’évolution de notre assiette énergétique vers des moyens de production moins –voire pas- gourmands en énergie fossile. Ellezelles par sa composante rurale se doit de devenir un moteur et un exemple de commune à « 0 émission ».





réponse du IC:
..:: En attente de réponse::..




réponse du PS:
..:: En attente de réponse::..



Question posée par: coraxam
Le 09/10/2012 à 19:03
Au parti: Tous
Question: Je reçoit plein de programmes de tous les parties, mais personne parle de la taxe communal. Dans ces temps de crises, cela est important.
La taxe communal de 8% n'a plus été changé depuis longtemps certes, mais je l'ai toujours trouvé trop elevé, si on prend en considération les dépenses des fois inutiles qu'on fait dans notre joli village. P.ex, l'aménagement de la grand place avec trop peu de places de parking, une fontaine inutile (et moche) et un entrée venant de Lessines trop étroite. Les automobilistes qui se mettent sur le trottoir n'importe comment. Je ne veux même pas penser au coût d'investissement du nouveau centre culturel. Autre exemple: la maison communal est belle mais cela coute combien en entretien (nettoyage, entretien jardin, etc.)
Tout cela me donne un sentiments qu'on depense pour dépenser à la place de diminuer les impôts. Qu'en pensez vous ?



Réponse(s):


réponse du CdH:
réponse du 11/10/2012:

Il ne s’agit pas à proprement parler d’une question, mais plutôt d’une opinion souvent entendue dans la bouche de l’opposition ces six dernières années.

Tout le monde souhaite payer le moins d’impôts possible. Mais, en même temps, tout le monde souhaite légitimement que sa commune lui apporte un maximum de services.

Il y a un équilibre à trouver. A Ellezelles, nous maintenons cet équilibre depuis au moins 18 ans et nous nous engageons à le maintenir si nous sommes élus.

Les investissements en question ont tous été largement subsidiés et la part communale est limitée. S’agissant des routes régionales (comme la route Lessines – Renaix) elle est nulle.

Tous les aménagements à des locaux communaux prennent en compte les frais de fonctionnement (nettoyage, entretien, chauffage, éclairage,…).

C’est grâce à cela que le taux d’imposition à Ellezelles est un des plus bas de Wallonie picarde, alors que, heureusement, notre village ne compte pas d’industries polluantes (chimie, carrières,…) qui essaient de compenser par leurs impôts les risques qu’elles font porter à la santé de la population.



réponse d'Ecolo:
réponse du 11/10/2012:

Ecolo Ellezelles se place dans une perspective de service efficace et utile aux citoyens. Il y a indubitablement moyen de faire mieux en donnant une juste dimension aux bâtiments et aménagements publics.

Ecolo Ellezelles s’engage à renforcer les services offerts aux citoyens tout en optimisant les dépenses. Nous proposons en plus de réaliser des économies substantielles sur la facture énergétique de la commune par une politique volontariste de gestion et de production de l'énergie. Tout cela doit conduire à l’augmentation du pouvoir d’achat de tous, commune et citoyens. Il nous paraît primordial, en période de crise, de maintenir une assise financière forte à la communauté.





réponse du IC:
Réponse du 10/10/2012:

Il est vrai que la majorité en place se targue que la fiscalité est constante depuis plusieurs années et quelle dispose d’un « matelas » confortable.
Par contre ce qu’il ne dit pas c’est que l’assiette fiscale augmente. Plus d’habitants avec des revenus plus élevés et plus de constructions pour le précompte immobilier.

De plus le précompte immobilier est indexé.
Es-ce le rôle d’une administration de thésauriser ? Au groupe IC nous pensons que non….

Depuis le début de la mandature, nous avons demandés, soit une diminution de l’imposition soit une meilleure utilisation des impôts.
Les IC souhaite que l’impôt soit utilisé pour des actions en faveur de la collectivité et que la commune se consacre à des services de base tel l’entretien des voiries et de ses abords, l’adaptation des voiries à l’urbanisation, la sécurité routière et autres, l’épuration des eaux, le ramassage des immondices, etc.….

Une fois que ces missions seront correctement exécutées, ce posera le choix de l’utilisation des fonds restant soit une diminution du taux d’imposition, soit la réalisation de nouveaux projets….



réponse du PS:
..:: En attente de réponse::..